Shanghäi : Unique en son genre, c'est l'une des cités les plus vastes et les plus effervescentes de chine.

 

Départ 19 heures, gare de Beijing, ouaouuh !!!,

On se croirait un jour de grand départ de vacances en France.( enfin non en pire...)

Après quelques balbutiements en chinois , en gros "Rou she shan raî " = train Shanghäi

Je trouve la bonne porte !!! 

C'est parti pour 15 heures de train de nuit....

Je partage mon compartiment avec trois vieux chinois adorables mais bavards et réveillés à 6 heures du mat pour le petit déjeuner. !!!

Je me croirai à la maison :)

PIC_0698

10 heures du matin, première vue de la ville

PIC_0701

PIC_0706

PIC_0711

 

Aprés avoir posé mon gentil ami (sac à dos) à l'auberge,me voilà partie en exploration de cette grande cité.

PIC_0733PIC_0725

 

 

 

PIC_0741PIC_0747PIC_0734

 

Ah voilà, le gratte-ciel où je vais m'envoyer en l'air...

435 mètres en 5 mn, son nom vous l'aurez deviné le décapsuleur !!!

PIC_0750

PIC_0752PIC_0727

 

Vue du 97 ème étage.

image (3)Désolée, je n'avais pas temps clair .

 

image (2)

 

                           

PIC_0766PIC_0767   Vue de nuit 

 

Retour aux sources et au vieux shanghaï 

PIC_0776

PIC_0778

 PIC_0781

 

 

On se croirait place Vendôme, cela brille de partout.

PIC_0783PIC_0784

 

PIC_0787

PIC_0782

 

 

Petite balade dans la concession française:

Jadis, le fief des aventuriers, des gangsters, des prostituées et écrivains, c'est le secteur le plus charmant de la ville

PIC_0801PIC_0802PIC_0803

L'auberge, vraiment très sympathique et très cosmopolite, même rencontré une russe qui ne parlait ni chinois, ni anglais, je ne l'ai pas revue...

PIC_0773PIC_0772

 

 

Retour vers beijing, mais que se passe t-il , une grève , un accident, non le quotidien à Shanghaï ...

A tous mes amis parisiens, non le métro est vraiment cool à Paris !!!

20 mn avant de pouvoir accéder à la tram....

PIC_0768PIC_0770

 

Non pas 15 heures pour le retour, mais moins de 5 heures en TGV (300 km/h)

Et petit contraste de la chine, avec des champs à perte de vue.

 

photo 4

photo 1photo 2